Demandeurs d’asile sur la place de Jaude

Environ 350 personnes ont dû quitter leur chambre d’hôtel après que l’association (Anef, association nationale d’entraide) qui gère l’hébergement d’urgence dans le Puy-de-Dôme, a décidé de ne plus régler les notes faute de financement suffisant de l’État.

Le pôle humanitaire de l’association était obligé de réagir !

Demandeurs d'asile

Comme vous le savez, les sans papiers ont eu gain de cause et beaucoup d’entre eux ont été relogés. Nous tenons à vous remercier pour votre soutien. Vous avez été nombreux à répondre à notre sollicitation.

Par votre intermédiaire, l’association L’Ouverture a permis à environ 350 personnes de se retrouver autour d’un barbecue. Nous avons également redistribué plusieurs cartons de vêtements (enfants et adultes), des petits pots et biberons pour bébés, couches, lingettes…

Nous sommes donc fiers de vous transmettre un grand merci de la part de tout ces gens et de leurs enfants.